Idosens, le capteur multi-fonctions et longue distance

Sorti aujourd’hui, Idosens est un capteur connecté pouvant gérer plusieurs fonctions dans la maison : surveiller l’ouverture d’une porte, garder un œil sur la température d’une cave à vin ou la luminosité d’une pièce, prévenir le vol d’un véhicule… Sa particularité ? La technologie LoRa, qui assure une très longue portée.

La communication longue distance de LoRa

Connaissez-vous LoRa ? Abréviation de Long Range (longue portée, pour les moins anglophones d’entre vous), ce terme désigne un protocole de communication sans fil comparable au Bluetooth ou au Wi-Fi. La différence, c’est sa portée (sans surprise), puisqu’elle se vante de posséder un champ d’action 10 à 100 fois supérieur que celui des technologies existantes. Elle est actuellement en cours de déploiement par plusieurs opérateurs télécom, ce qui lui assure une portée quasiment aussi grande que celle du réseau téléphonique.

Ainsi, les objets compatibles LoRa peuvent être connectés à Internet même sans posséder de point d’accès Bluetooth ou Wi-Fi. Cela est intéressant pour connecter des objets en mouvement ou relativement isolés, de la cabane de jardin à la résidence secondaire perdue en pleine forêt.

 Idosens

Idosens surveille votre maison

Idosens nous explique que leur nom peut avoir plusieurs significations : « I do sense » (« je fais sens », toujours pour les moins bilingues) ou encore « Le sens de l’Internet Des Objets ». C’est apparemment la vocation première de cette société grenobloise : créer un objet connecté non pas pour surfer sur une mode, mais pour obtenir un rôle réel dans la maison de l’utilisateur.

Son rôle alors, c’est quoi ? Tout simplement, Idosens propose de garder un œil sur certaines de vos possessions. Il se présente sous la forme d’un petit boitier blanc remplis de capteurs de température, de luminosité, de mouvements (accéléromètre) et peut même être couplé à un aimant. Ainsi, le dispositif permet de détecter une ouverture de porte (une fois installé à côté du battant et appareillé avec l’aimant susmentionné), de surveiller la température ou la luminosité d’une pièce et de repérer si un objet est en train de se déplacer. Parmi les utilisations concrètes : surveiller les entrées de sa maison, s’assurer d’avoir fermé les fenêtres, veiller sur la température de sa cave à vin ou être prévenu en cas de vol de voiture ou de scooter.

Idosens

Le tout est connecté à deux choses : premièrement, à une base fixe, branchée sur le secteur (ce qui la rend inopérable en cas de panne de courant) que l’utilisateur peut installer chez lui avec de garder un œil sur toutes les données relevées par le capteur. L’application mobile ensuite, compatible iOS et Android et qui permet d’accéder à ces mêmes informations où que l’on soit. C’est également par ce biais que l’on pourra régler diverses alarmes pour prévenir l’utilisateur de certaines actions, comme le dépassement de certaines températures, l’ouverture d’une porte ou le déplacement du capteur. Ces notifications pourront au choix s’effectuer de façon push ou par SMS.

Si ce genre de produit n’est pas nouveau sur le marché de l’IoT, il possède une particularité : LoRa. Comme nous l’expliquions plus haut, ce protocole de communication, encore en plein développement, se connecte au web sans nécessiter de Wi-Fi, puisqu’il passe par un réseau de télécommunication. Cela permet à Idosens de surveiller des résidences secondaires qui ne disposent pas de connexion Internet. De plus, le capteur possède une autonomie moyenne de deux ans, ce qui permet de ne pas devoir l’entretenir régulièrement.

Idosens appli

La facilité au détriment de l’évolutivité

Une autre revendication d’Idosens, c’est de proposer un produit facile d’utilisation. Complètement plug and play, il ne nécessite aucune installation, aucune mise à jour et ne demande même pas d’appareillage manuel. Pour cause : chaque capteur et chaque base sont couplés en usine, de manière à pouvoir fonctionner dès la sortie de la boite. Il suffira de scanner le QR Code présent au dos de la base pour la lier à son smartphone.

L’inconvénient de ce système, c’est qu’il n’est pas évolutif. Impossible d’ajouter d’autres capteurs et de construire son propre réseau de surveillance personnel, puisque pour le moment, un capteur ne peut s’associer qu’à une seule base. Même si Idosens laisse entendre une prochaine évolution de son système, permettant d’acheter des capteurs supplémentaires en ligne, l’intérêt, pour le moment, est surtout d’en faire un appareil facile d’accès à la portée de tous.

Par chance, Idosens est commercialisé aujourd’hui et coûte 220€ pour toute commande réalisée. De là à dire qu’il s’agirait d’une bonne idée de cadeau de Noël, il n’y a qu’un pas.

Partager sur les réseaux sociaux